PRÉ-SOMMET

 

LES INNUS SE RÉUNISSENT POUR RENFORCER LEUR UNITÉ POLITIQUE

Pré-Sommet

Cinq mois après leur première rencontre à Uashat mak Mani-Utenam, où ils ont signé une déclaration de renforcement de l’unité de la nation, les chefs innus ont convoqué un Pré-Sommet qui s’est tenu le 29 mai 2014. Différents experts et membres de la société civile innue se sont retrouvés à ce Pré-Sommet, qui a eu lieu au Musée Shaputuan de Uashat, afin de faire le point sur la démarche de renforcement politique, avec pour objectif de planifier les prochaines étapes du processus.

 Tshinanu

Dans plusieurs cas récents, les Innus du Québec et du Labrador ont fait front commun, notamment dans les dossiers du caribou, du projet de Loi 43 sur les mines et du Golfe St-Laurent. Cette fois-ci, cependant, la volonté des chefs des neuf Nations innues va plus loin : ils souhaitent la création d’une structure politique, Nation Innue, qui sera à la fois un interlocuteur privilégié pour les gouvernements et les organisations privées, mais aussi une structure qui visera à appuyer les communautés dans leur développement socioéconomique.

Ce n’est pas la première fois que les Innus travaillent conjointement. Dans la foulée de la signature de la Convention de la Baie-James et du Nord Québécois, ils s’étaient alliés avec les Atikamekw pour créer le Conseil Atikmekw-Montagnais afin d’en arriver à la signature d’un traité avec le Canada et le Québec. Encore de nos jours, trois Premières Nations innues (Essipit, Mashteuiatsh et Nutashkuan) poursuivent ce même objectif sous la bannière du Regroupement Petapan.

Une unité importante

L’enjeu du processus d’unité qui s’amorce est d’importance. À terme, il sera question d’augmenter la certitude juridique, économique, environnementale et politique dans les régions-ressources clés que sont la Côte-Nord et le Lac-Saint-Jean. Plusieurs pensent que les retombées socioéconomiques devraient être profitables, non seulement pour les Innus, mais aussi pour les populations voisines.

 

PRÉ-SOMMET: UN PAS DE PLUS VERS L’UNIFICATION DE LA NATION INNUE

Le 29 mai 2014, les chefs des neuf communautés innues ont tenu un Pré-Sommet de la Nation au cours duquel ils ont donné suite à leur déclaration du 16 décembre 2013 instituant Nation Innue. Le Pré-Sommet était l’occasion pour les chefs de réaffirmer leur volonté de travailler ensemble à la mise en place de la gouvernance innue, et l’unicité de leur voix quant aux enjeux principaux que sont l’économie, l’éducation, la culture et la protection du territoire, enjeux qui seront abordés lors du Sommet de la Nation, prévu à l’automne 2014. Cet événement viendra notamment concrétiser la fondation de Nation Innue.

En vue du Sommet de la Nation, les chefs ont affirmé dans le cadre de ce Pré-Sommet leur volonté d’unir leurs voix et leurs actions, mettant de l’avant leurs valeurs communes – respect, partage, solidarité, famille – et leur identité basée sur un territoire commun, le Nitassinan. Cette volonté s’appuie sur des enjeux communs  – le développement économique, le financement des services, l’éducation, la culture, la santé, l’environnement, les savoirs scientifiques et traditionnels – qui seront explorés en profondeur en vue du Sommet. Le besoin de trouver un équilibre entre le développement et la protection du territoire, base de l’identité commune, est une part essentielle de cette démarche. Cet équilibre passe nécessairement par le respect des droits ancestraux des Innus.

Comités

Plusieurs comités ont été créés afin de travailler aux divers aspects de la fondation de Nation Innue. Parmi ces comités, celui des communications a entre autres pour tâches de mettre en œuvre des stratégies de participation citoyenne afin de permettre à tous les Innus de s’impliquer dans la définition de cette institution commune. Par le biais de cette plateforme web, notamment, le comité des communications veut permettre au public et aux membres des communautés un accès centralisé et interactif à l’information. Le caractère participatif de la démarche assurera la force et l’unité de la structure politique à naître.

Lors de ce Pré-Sommet, un second comité, dont le mandat consiste à élaborer une position conjointe vis-à-vis le Plan Nord, a insisté sur l’urgence de s’entendre quant aux priorités à mettre de l’avant et aux représentations à faire auprès du nouveau gouvernement provincial dirigé par Philippe Couillard. Les modalités de participation des Innus au développement nordique ont été évoquées tout comme l’importance de bien définir nos conditions. Le comité a fait valoir que tout ce travail devra s’effectuer en fonction de la préservation du mode de vie des Innus et de la protection du territoire, deux notions essentielles à toute implication de la Nation innue dans le Plan Nord.

Le Pré-Sommet a donc été l’occasion pour les neuf chefs innus de parler d’une seule voix et d’affirmer que les gouvernements devront à l’avenir obtenir leur consentement libre et éclairé avant d’entreprendre quelque projet que ce soit sur le Nitassinan. Les chefs ont également insisté sur l’urgence de rencontrer le nouveau premier ministre du Québec, Philippe Couillard, afin d’initier un dialogue de Nation à Nation.