LES INNUS DÉFENDENT LEURS DROITS AU LABRADOR

Nitassinan, 4 mars 2015 – Les Innus au Québec n’acceptent pas la construction d’une ligne de transport au Labrador qui va empiéter sur leur territoire afin de connecter le complexe hydro-électrique de Muskrat Falls à l’île de Terre-Neuve.

Des membres de la communauté de Pakua Shipi manifestent sur la route translabradorienne entre Muskrat Falls et le chantier où Nalcor Energy construit les lignes.

Nalcor a déjà admis que le corridor de transport couvrira des sites de chasse et de piégeage des Innus de Pakua Shipi, une communauté dont la réserve est à seulement 110 km de la frontière Québec-Labrador.

Cependant, le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a toujours refusé de négocier avec les Innus au Québec tandis que Nalcor, qui est la propriété de la province, n’a offert aucune participation dans le projet aux Innus de Pakua Shipi.

La Nation Innue – en tant que porte-parole des gouvernements des neuf communautés dont les réserves sont situées au Québec – demande au gouvernement de Terre-Neuve et à Nalcor de consulter toutes les communautés innues affectées, d’accommoder l’exercice de leurs droits et de les compenser pour l’empiètement sur leur territoire traditionnel.

La Nation Innue rappelle que la frontière tracée entre le Québec et le Labrador date de seulement 1927 alors que les Innus occupent l’ensemble du territoire depuis des temps immémoriaux et continueront à l’occuper.

Rappelons que l’une des recommandations issues de l’évaluation environnementale du barrage à Muskrat Falls était que Nalcor mette en place un programme de services d’emplois à l’intention des groupes autochtones du Québec intéressés, mais le gouvernement de Terre-Neuve a rejeté la recommandation.

-30-

Pour suivre Nation Innue : www.nationinnue.com ou @nationinnue

Contact : Serge Ashini Goupil  418 609 0491 – ashinigoupil@me.com